Peut-on dormir avec un soutien-gorge ?

Au sommaire :

  • Inutile pour assurer le maintien
  • Néfaste pour circulation sanguine
  • D’autres conséquences sur la peau
  • Pour les femmes qui ne peuvent pas s’en passer

 

Si le port de telle ou telle lingerie dépend du choix personnel de chaque femme, dormir avec un soutien-gorge reste un sujet qui divise. Pourtant, aujourd’hui, beaucoup d’experts s’accordent à dire que garder son soutien-gorge la nuit n’est pas forcément un bon geste, d’abord au niveau du confort mais aussi de la santé.

 

Inutile pour assurer le maintien

Certaines femmes, entre autres à la poitrine généreuse, disent dormir avec leur-soutien-gorge avant tout pour éviter le relâchement des seins. Or, le soutien-gorge quel que soit le bonnet ou le modèle, n’a aucun impact sur l’élasticité de la peau et n’est pas le gage d’une poitrine ferme. La journée, il assure maintien et confort, ce qui peut s’avérer ne pas être le cas la nuit, surtout s’il est à armatures. D’autant qu’en position couchée, il peut exercer une pression supplémentaire sur les nerfs, les muscles, les ganglions lymphatiques et la circulation sanguine. Ce qui peut avoir des conséquences sur votre santé.

 

Néfaste pour la circulation sanguine

La nuit, notre corps travaille et, pendant notre sommeil, se libère naturellement de ses toxines par le drainage lymphatique. Or, dormir la poitrine comprimée dans un soutien-gorge réduit le flux sanguin et donc la filtration et l’élimination de ces toxines. De plus, la présence d’un soutien-gorge va obligatoirement augmenter la température des seins ce qui, là encore, a un effet sur la circulation sanguine. Pour que la lymphe circule au mieux, il est donc conseillé de laisser sa poitrine libre pendant son sommeil.

 

D’autres conséquences sur la peau

Le port d’un soutien-gorge jour et nuit peut aussi provoquer l’apparition de problèmes de peau, tels que des irritations ou des démangeaisons. En effet, les seins compressés dans un soutien-gorge 24 heures sur 24, ne « respirent » pas correctement. Il est donc préférable de ne pas porter son soutien-gorge plus de 7 heures d’affilée.

 

Pour les femmes qui ne peuvent pas s’en passer

Pour de multiples raisons, suite à une maladie comme un cancer ou pendant leur grossesse, certaines femmes ne peuvent se passer de leur soutien-gorge la nuit. Il est possible dès lors de choisir des modèles de soutiens-gorge qui s’adapteront parfaitement à leur morphologie et à leur poitrine.

 

  • D043KC1-0HZ